Traversée Massif Vosgien (TMV 2018) La suite

Voici le récit complet de cette magnifique Traversée du Massif Vosgien et quelques images - Diaporama et Galerie
- Images: Doudou, Dom & Dan
- Texte: Eric
- Copyright, Velorizon.org

La partie Nord ayant été réalisée avec  succès et à la satisfaction générale en 2017 (la météo très favorable nous ayant bien aidé) nous voici reparti
pour la partie Sud cette fois et sur 4 jours seulement (au diable les traditions donc) depuis Chatenois vers Thann, fin officielle du parcours TMV. A cela il est prévu d'ajouter le retour Thann-Wittersdorf par le Sundgau pour compléter le trajet.
Les participants sont à peu près les mêmes que en 2017, sauf que Doumé et Romain nous rejoignent cette année alors que Coco ne participera pas. Pour le reste on compte sur: Viviane, Doudou pour les filles. René, Dan, Dom, Clément, Amable (à partir de Vendredi) et Eric.  En dernière minute il nous faut prendre en compte le forfait de Alfred, malheureusement victime d'un Infarctus quelques jours avant le départ et bien entendu de sa femme Gerlinde. Ils ont surement beaucoup pensé à nous, ils nous ont manqué; l'essentiel est que tout se soit bien terminé coté Alfred qui a déjà repris le VTT et que nous espérons bien revoir en fin de saison.

1 er Jour: Steinsoultz - Chatenois-Col du Bonhomme
RDV Steinsoultz, 8h30.  Peu de kilomètres de transit vers Chatenois; pas de stress matinal donc. Le stress viendrait plutôt du ciel. Gros nuages, pluie au moins jusqu'à 14h00 sont annoncés. Vers Colmar c'est mieux, mais ensuite sur Sélestat-Chatenois c'est le déluge..... Après quelques hésitations et parce que les prévisions des diverses App annoncent meilleur, les courageux se lancent sur le circuit alors que nos féminines ainsi que Doumé pas très motivés sont largement volontaires pour les véhicules d'autant que la parcours promet d'être assez costaud. Effectivement dés l'attaque du vignoble ça grimpe pas mal, pas trop raide mais continu vers le Haut Koenigsbourg que nous contournons sans même le voir.... Du coté du Schaentzel pose midi dans un abri bienvenu alors que dehors c'est la tempête ! Nous n'avons fait que monter. La reprise est difficile toujours en montée régulière.
Pas ou peu de descente heureusement la pluie cesse peu à peu et du coté de Aubure ,seul village traversé ce jour ou il fait nettement meilleur. La sortie de Aubure nous offre un gros coup de C..., assez indigeste pour nous hisser au niveau du Grand Brezoard et ensuite le Col des Bagenelles qui débouche sur la seule vraie descente de la journée enfin ! Rien de bon qui vaille pour les fatigués car pour atteindre le Col du Bonhomme et son auberge il faudra bien sûr gratter un peu sur les 2 derniers kilomètres.
Quasi sous le soleil nous voici aux termes de l'étape pas facile du tout (sans doute la plus costaud de toute la TVM)
46 km et 1600m positifs pour environ 40 km de montée et max 4 km de vraie descente. .....
Hébergement: Auberge du Col du Bonhomme. Chambre très correcte, jolie déco. Accueil assez moyen au début (cafouillage dans la répartition des chambres) en amélioration ensuite; repas correct vu le prix raisonnable. Mais bon le chemin est encore long !!!
Trip Advisor nous avait alerté. Avis conformes à la réalité !

Lien Garmin Connect pour les détails:
 https://connect.garmin.com/modern/activity/2698953304
Capture decran 2018-06-05 a 175143png
Capture decran 2018-06-05 a 175214png

2 ème Jour: Col du Bonhomme-Le Gaschney:
Comme prévu grand beau ce matin, encore un peu frais mais ça devrait s'améliorer en cours de journée. Amable juste de retour de vacances nous rejoint vers 9h30 nous sommes donc au complet. Direction le Col du calvaire par de jolis sentiers et un peu de jardinage en raison de quelques balisages manquants, puis remontée progressive vers le Col du Calvaire. Comme le parcours du jour est sur le papier assez court, notre guide Roland a repéré une boucle "bonus" vers le Gazon du Faing. Doudou et Doumé prudents continuent tranquillement vers le Lac Blanc lieu de notre pic-nic du jour. Le reste du groupe entame la longue mais relative facile grimpette vers la route des crêtes puis le "single" vers le chemin qui traverse le gazon. Pas mal de piétons, chemin joli mais techniquement difficile. Heureusement la vue est belle sur le Lac Blanc et le descente vers celui-ci assez belle.
Après le Sandwich et une pause assez courte (cette boucle nous ayant couté un peu de temps), Vi échange sa place de chauffeur avec Roland. Romain encore un peu fatigué de la veille se repose au volant d'une voiture ce jour. Jolis sentiers et descente vers le Lac Noir ou nous attend un café tout de même. Ensuite remontée longue mais tranquille vers un autre Lac, le Vert cette fois. De là grosse descente rapide vers le bois de Stosswihr en fond de vallée, ce qui ne dit rien qui vaille pour la suite. 6km pour environ 700 m de dénivelé vers l'auberge du Schallern située 200 m au dessus du Gaschney. La montée est d'abord douce puis ça gratte avec un grand G. Pente raide, chemin pavé. Dur en fin de journée......
Sortis de ce trou, reste 2 km, chemin interdit au voiture (seul le 4x4 avec nos bagages passe, ouf !) un peu moins dur pour atteindre l'auberge. La jolie vue nous faut déjà oublier la montée, la bière fera le reste.
L'endroit est sympa, joliment décoré et l’accueil est bien meilleur qu'hier... Bonne table ( Houps, des tartes flambées en entrée....) qui nous ravigote un peu. Seul petit bémol les chambres qui sont très correctes sont un poil bruyantes. Bref, si t'es fatigué, tu dors, pas vrai !
Vu le menu du jour: 45 km et 1300 m positifs (pour le grand tour), ça ne doit pas poser de problèmes.

Lien Garmin Connect pour les détails:
https://connect.garmin.com/modern/activity/2698953332


Capture decran 2018-06-05 a 185605png
Capture decran 2018-06-05 a 185624png


3 ème Jour: Le Gaschney- St Amarin:
Encore grand beau ce matin, parfait. Par le difficile mais heureusement court (c'est de la marche plutôt que du vélo) sentier devant l'auberge nous rejoignons le parking ou nos bagages viennent d'arriver. Les plans sont établis. Vi et Doudou vont rendre visite à Mamama Irène actuellement hospitalisée à Munster. Nous nous retrouverons pour le repas sur la route des crêtes au Plaetzervasel. C'est parti en grosse descente vers le lac du Schiessrothried (un de plus). Une courte remontée nous amène à la grosse et longue descente vers la vallée et rejoindre Mittlach , jusqu'ici no probelm, c'est du facile avec de longues et belles descentes très rapides, un vrai régal. Bien; fond de vallée, à 530 m. Remontée vers la route des crêtes et le Markstein à 1200 m, ça veut dire quasi 700 m de montée sur 11 km, une paille. Le chemin est au début assez joli, mais rapidement ça grimpe fort et longtemps. C'est le moment ou le dérailleur AR de René, déclare forfait définitivement ! Ouf le tel passe et Viviane est encore dans la vallée, le rapatriement se fait don en douceur; voici un chauffeur tout trouvé pour l'après midi !!! Le reste du groupe continue, et c'est dur pour Romain, Amable et Doumé, mais tranquillement nous débouchons sur la route vers midi. Les voitures sont au RDV, parfait timing.
René et Doumé, volontaire lui aussi, prennent les voitures. Les autres vont entamer une des plus belles partie du parcours. Petite transition par la route ; ensuite on embraye par le Col du Lauchenkopf, puis le Steinlebach et le Markstein par de magnifiques single trails; même Vi s'éclate. Regroupement Café-Magnum au Markstein avant l'entame de la grosse descente finale vers la vallée de Thann. C'est le moment ou la fourche de l'antique Jekill de Clément rend l'âme (il faut dire que le jeu était un peu suspect depuis 2 jours...). Passons les détails du rapatriement, multiples SMS, téléphones et Clément qui ne reste pas à l’endroit convenu.... bref finalement la voiture le récupère mais c'est fini pour le Jekill; 2 vélos out ce jour donc.
Les autres ont attaqué la superbe et longue descente vers Geishouse puis Moosch, magnifique vraiment. De Moosch nous rejoignons l'auberge du Cheval Blanc à St-Amarin, notre hébergement de ce soir. L’accueil y est sympathique, le patron un authentique fan de vélo, parfaitement intarissable. Les chambres sont très correctes, ainsi que le repas; sauf qu'il est à base de tartes flambées; 3 ème édition. Promis la prochaine fois on demandera les menus à l'avance ou au moins en arrivant........ Le temps a tenu parfaitement, par contre les orages grondent au loin et la pluie devrait faire son apparition demain vers 12h00 voir avant; ce qui devrait nous laisser une fenêtre pour terminer la TMV officielle qui s'arrête à Thann.
les stats du jour; 49 km pour 1200 m positifs ! 2 grosses descentes, 1 grosse montée (d'accord, il y a quelques dents de scie sur le profil..).

Lien Garmin Connect pour les détails:
https://connect.garmin.com/modern/activity/2698953389

Capture decran 2018-06-06 a 191255png
Capture decran 2018-06-06 a 191309png


4 ème Jour: St Amarin- Thann-Steinsoultz:
Temps gris ce matin mais pas encore de pluie qui pourtant est annoncée vers 12h00. Les avis divergent sur la conduite à tenir. Il y a ceux qui n'ont plus de monture. René pas de VTT L à dispo donc chauffeur anyway. Clément pas mieux; mais une bonne âme pas trop motivée lui passe son Trigger ! (une autre vie commence...). Amable pas trop motivé se fera récupérer ici. Doumé et Vi ont envie de rouler mais le profil de ce matin vers le Thannerhubel associé au ciel gris foncé les fait choisir la piste cyclable vers Thann (sage décision). Les autres, Dan, Roland, Romain, Dom, Clément et Eric souhaitent "torcher" la TVM coute que coute. La piste cyclable vers Moosch est avalée en 3 coups de pédales. Ensuite ça monte sur 6 km assez sévère vers le Zundel (je préfére l'écrire que le prononcer....les VTTistes à qui j'ai demandé le chemin ne m'ont pas compris / encore un Welsch !) que nous aurons du mal à trouver, le balisage étant très très déficient sur ce tronçon. Quand je pense que Roland disait que nous n'aurions pas besoin de la carte du tout ! J'ai été à 2 doigts de sortir le GPS.... Le tout sous une pluie assez forte depuis 11h00  ,moyen, moyen. Ensuite c'est du assez roulant vers le Col du Hundsruck ou il fait nuit dans les nuages ! La aussi dur dur le balisage (ça sent fort le sabotage). De là superbe descente vers Thann, superbes sentiers, grands chemins bien roulants, c'est top sauf la pluie. Vers 12h00 et non sans avoir encore cherché notre chemin nous débarquons centre ville de Thann et retrouvons le reste du groupe blotti dans les voitures bien au sec. Sans besoin de grande concertation, il est décidé que la TMV c'est fait et que le Sundgau sous la pluie offre un attrait somme toute très limitée; nous remballons au plus fort de la pluie créant une belle pagaille sous l'abri du bus la seule protection aux environs. La suite c'est voiture + sandwichs vers Steinsoultz et dispersion du groupe après un bon café offert par Vi et René, la piscine étant elle aussi HS et le temps peu encourageant

Lien Garmin Connect pour les détails:
https://connect.garmin.com/modern/activity/2698953423
Capture decran 2018-06-06 a 191402png
Capture decran 2018-06-06 a 191414png


Epilogue partie 2:

 Sur la papier , en tous cas au regard des kilomètres cette partie Sud nous paraissait plus facile que le Nord, c'est pourquoi quelques rallonges furent envisagées. C'était oublier que nous allions attaquer les Hautes Vosges. Les profils étaient assez clairs pourtant..... Si on compare les 163 km et les 4'800 m de dénivelé pour la partie Sud avec les 275 km et 6'200 m positifs de la partie Nord on passe d'un ratio de 29.5 m /km à 22.5 m/km nettement plus raide en moyenne donc. Les parties en montées sont aussi beaucoup plus longues et souvent plus raides.

Conclusion: en tous cas en ce qui me concerne; le Sud est nettement plus costaud que le Nord. Concernant le paysage, il est sans aucun doute moins varié que au Nord mais certainement aussi beau.

Le parcours est lui aussi différent, quasiment aucun village traversé d’où la difficulté de trouver des hébergements.

Une bien belle expérience et traversée en tous cas, le tout dans une ambiance très amicale et conviviale, vraiment super.


Voilà la TVM est cochée, nous verrons quelles seront les idées pour 2019. Vu le nombre croissant de retraités, je ne doute pas que celles-ci ne devraient pas manquer. Je suis curieux de voir vos propositions lors de la soirée calendrier, c'est à cette occasion que l'on présente et défend ses projets et envies. A l'année prochaine donc pour une autre aventure.


Eric, The Président


Galerie de Doudou:

Galerie de Dan:

Galerie de Dom:

 

Traversée Massif Vosgien (TMV 2017)

Préambule:

Après  20 mémorables et inoubliables WITTERSDORF-MOUTHE, la majorité des membres présents lors de la traditionnelle réunion Calendrier expriment le souhait d'un changement de destination. Indépendamment et sans consultation préalable, plusieurs personnes avaient déjà réfléchit chacune de leur coté à des possibles destinations; des propositions sont soumises à l'assemblée et largement discutées. Finalement la solution est quasiment sous la main. La traversée des Vosges, son site très complet, ses traces GPS, ses descriptifs, ses cartes etc... BREF, une organisation relativement facile.

Roland, pour avoir fait récemment la première partie, se propose comme GO et guide pour le parcours. Doudou et Eric se chargent de la logistique.


Au final, et en résumé on dira:

  • Pas simple de trouver des hébergements qui collent avec le découpage du parcours pour un groupe relativement important un week-end comme celui de l'ascension. Pour un coup d'essai, ce fut très correct je crois !

  • La TMV est fléchée sur l'intégralité du tracé avec un marquage particulier. Néanmoins et en tous cas sur certaines sections, sans lire le détails des descriptions (d'ailleurs parfaitement réalisées) et parfois sans le GPS, il y a parfaitement moyen de se tromper; en tous cas de jardiner un peu... Soulignons aussi que Roland avait déjà fait une bonne partie du circuit, ce qui nous a grandement facilité la tâche.

Diaporama:

Résumé:

La logistique et les participants:
12 participantes et participants: Coco, Vi, Doudou et Gerlinde chez les filles; René, Dan, Dom, Alfred, Clément et Eric. A cette liste s’ajoute Amable, revenant au Club qui au pied levé remplace Doumé en délicatesse de pied. 2 voitures suiveuses avec possibilité de changement de chauffeur 1 voir 2 fois par jour grâce au savant dosage du guide et des GO’s. Donc du plaisir pour toutes et tous. Horaires calculés au plus juste pour ne pas arriver trop tard aux hôtels (objectif 17h00-17h30) et se retrouver pour les pic-nics, qui ainsi restent dans les voitures. C’est pas beau tout cela ?

1 er Jour:  Steinsoultz - Wissembourg - Niederbonn-les-Bains

RDV Steinsoultz, 7h30. Tout le monde présent à l’heure, beau temps. C’est parti pour Wissembourg point de départ de la TMV. Comme il est déjà 11h00 en arrivant, c’est l’heure du déjeuner; ça évite de tout transporter.
Jolie montée vers Climbach, puis passage au Château du Fleckenstein que visitent Coco et Vi, les chauffeurs de ce début de journée. Belle descente technique puis plat de résistance du jour: la montée vers Obersteinbach (ça gratte un peu…). Ici pause café dans une petite auberge fort sympathique et bucolique; on resterait bien ici, d’autant qu’il y a des chambres…
Roland et Doudou prennent le relais des voitures et laissent Coco et Vi apprécier la montée qui suit sur une piste sablonneuse pas vraiment facile (le guide avait mis du Vert ici !). Ensuite belle descente vers Jägerthal où Doudou et Roland papotent allègrement. Petite pause et on s’arrache vers Niederbronn, point de chute du jour. Terrain facile, mais joli paysage. Ok c’est VERT cette fois.
 Niederbronn les Bains, ce n’est pas si mal. L'hôtel Majectic est conforme à la description, en plein centre. Chambres refaites, sympas mais petites. Finalement calmes. Repas dans l’autre établissement, l’hôtel du Parc, dehors sur la grande terrasse. Pas mal, mais peu mieux faire !
Belle journée: 31km et 950m de dénivelé dans de jolis paysages, rien à voir avec le Sud de l’Alsace. Petit bémol: à la surprise de Roland, le tracé est moyennement indiqué, il manque du fléchage. Ici il vaut mieux avoir à la fois le descriptif et la trace GPS. C'est bon, nous avons les 2.
Les Coachs annoncent petit-déj à 7h00, départ 8h00. Demain journée longue et difficile.


Lien Garmin Connect pour les détails: https://connect.garmin.com/modern/activity/1764777096


2 ème Jour: Niederbonn-les-Bains - Monsviler/Saverne

Encore une fois tout le monde est à l'heure, super. Ce matin le Guidos annonce 25 km quotés Rouges avec 3 grosses montées vers Lichtenberg puis 8 plus faciles vers Wimmenau, point de RDV Midi. Oui c'est bien Rouge, mais très joli. Successions de singles et de grands chemins dans des paysages variés et changeant jusqu'à certains passages Méditerranéens. Il manque juste la mer ! 

Aux alentours de 12h00 nous voici au RDV. Les voitures sont là et les repas aussi. Première fausse note: les sandwichs de l'hôtel sont ridicules; pas très copieux, vieux pain et beurre limite rance !!! Heureusement Coco et Vi font parler leurs 20 années d'expérience et sont passées à la Superette et ont achetés ce qu'il fallait. Bravo les filles et merci !

Épilogue de cette histoire: Après réclamation, la direction de l'hôtel accepte de nous rembourser les 54€ dépensés à cette occasion. Ceci est tout à leur honneur.

A la reprise, Doudou se joint à Coco et Vi pour d'abord faire un peu de tourisme et visiter le plan incliné de St-Louis Arzwiler puis rejoindre l'hôtel à Monsviler et ensuite visiter Saverne à vélo le long du Canal.

Le reste de la troupe enchaine par de très jolis sentiers, chemins et paysages variés vers Erckartswiller puis la Petite Pierre où nous avons les plus grandes peines du monde à trouver de la place en terrasse; il y a des motos partout ! Hé oui c'est férié aujourd'hui. Ici Amable en délicatesse avec certaines parties sensibles, nous quitte et rejoint l'hôtel au plus court par la route pendant que nous enchainons avec quelques beaux passages techniques vers Dossenheim, puis plus faciles vers la Croix de Langenhof.  Ici c'est la sortie du parcours TVM pour rejoindre Monsviler par la route puis le Canal et L'Ecluse 34, hôtel du soir.  Belle surprise notre hébergement, ou plutôt demi surprise car les avis sur TripAdvisor étaient bons. Chambres simples, mais belle et grande piscine couverte et excellente table complétée d'un bel accueil. Petite attention: le menu agrémenté d'un dessin spécial cyclistes. Bonne note donc. Cette fois le pic-nic sera à la hauteur des attentes ; rien à voir avec ceux de la veille.

Ce fut une grosse journée 78 km pour 1300 m de dénivelé, mais très belle car il a en plus fait très beau mais pas trop chaud.

Demain même horaire, encore grosse journée au programme avec en théorie 67 km et 1200 m de dénivelé.


c0cdc0e4-aaf1-4dd3-8a32-444a2dfd51bbjpg   59b72e60-b2b1-4207-af69-d27bc4125ea2jpg

Lien Garmin Connect pour les détails: https://connect.garmin.com/modern/activity/1764777168


3 ème Jour: Monsviler - Oberhaslach

Hier soir nous avons établi une petite stratégie, que nous appellerons "conviviale". Profitant du fait que la TMV fait ici une grosse boucle autour de Saverne, nous partirons tous ensemble (ou presque car Amable fait une pause qu'il espère salutaire) depuis l'hôtel pour d'abord rattraper la TMV à la Chapelle St-Michel  (par une bonne petite grimpette sur route) et effectuer la jolie boucle autour de Saverne et par une belle et longue descente rejoindre le canal à Stambach à 3 km de Saverne. Ici Doudou, Coco et Vi rejoignent l'Ecluse 34 par le canal et récupèrent Amable, les casses-croûtes et les voitures. RDV à la Table des Sorcières ou au Hêtre Billebaum, par une grosse montée pour les VTTistes.

Grosse pause, bons et copieux sandwichs, nous voici prêts pour attaquer la seconde partie de la journée. Aux dires du Guide, nous avons fait le plus facile... restent 30 difficiles km. Effectivement le parcours est nettement plus costaud ; nous voici dans quelques descentes techniques voir  poussettes en montée dignes d'une WM..... En plus les panneaux sont parfois difficiles à voir, il faut sortir descriptif et GPS. Roland nous sort un sentier de sa poche = petite coupante en forêt, qui fini de nous achever pour nous amener à un petit col sur la D218. D'ici ça descend, OUF.

Tient OUF justement le DOM. A donf dans la longue (7 km) et un poil piégeuse descente vers Oberhaslach, terme de l'étape. A ce niveau la sanction arrive assez vite en général. Moindre mal, juste une crevaison et un beau tout droit…. On va réparer pas de soucis. Il est tôt. A ce jeu notre ami Dom n'a pas d'égal. Oui ça pourrait aller vite, à condition d'avoir une chambre avec le bon diamètre de valve, puis une chambre non percée ; enfin une pompe qui marche ! Même les cartouches CO2 font de la résistance, double Pfuuuiiitttt.

Disons que nous avons perdu une ½ heure. Sanction:  pendant que nous boirons un panach' sur la terrasse pour accompagner Vi et Coco qui s'y adonnent déjà (après avoir fait une partie du parcours à l'envers à notre rencontre), il faudra réparer les chambres (au moins essayer... une autre histoire !!!).

Nous voici à l'Auberge St Florent. Encore une bonne adresse. Chambres simples, mais calmes. Très bonne table, accueil excellent.

L'anecdote du jour: Belle initiative de l'auberge, le logo de Velorizons.com (... et non velorizon.org !) figure sur le menu. Je m'empresse d'en faire la remarque sur le ton de la plaisanterie. A peine 5' plus tard en toute discrétion le menu est changé et arbore le logo Velorizon.org. Moi je dis Super !

Au fait il faisait encore superbement beau et chaud aujourd'hui. La journée fut longue mais très belle (78 km, 1300m dénivelé). Parcours magnifique.

Demain sera nettement plus court, mais non reconnu et le dénivelé sera plus important, le repos s'impose donc. Horaires identiques demain, réveil matinal pour partir suffisamment tôt, profiter de la journée sans stress et arriver aussi assez tôt. C'est la règle sur cette TMV.


Lien Garmin Connect pour les détails:  https://connect.garmin.com/modern/activity/1764777226


4 ème Jour:  Oberhaslach - Le Hohwald

Départ et premiers km assez faciles avant d'attaquer une des difficultés du jour: la montée sur route (heureusement) vers Grendelbruch:  3 km avec pente au delà de 10%. Ensuite la montée vers la parking du Ski club paraît facile... Ici la logistique opère. Roland va déplacer une voiture avec les casses-croûtes vers le Parking des Pins et permettre ainsi à Coco et Vi de profiter des 15 jolis kilomètres pas trop difficiles, les seuls du jour du reste. Jolis sentiers et belles vues au programme. Petite séance de jardinage par manque de signalisation TMV (un mauvais coup d'un exploitant agricole qui n'aime sans doute pas les VTT... ?) Roland qui a entre temps racheter quelques boissons et autres yogourts est tip-top à l'heure au RDV et nous aussi. Trop fort. Il est temps de faire une bonne et salutaire pause, le plus dur restant à venir. De là, Coco et Vi vont récupérer la seconde voiture et se diriger vers le Mont St-Odile où peut-être nous retrouverons-nous, puis le Hohwald terme de cette étape. Les VTTistes se dirigent d'abord vers Klingenthal, puis passage au-dessus de Ottrott par de très beaux sentiers, peu difficiles. Magnifique ! Ensuite ça se corse sérieusement, nous abordons la grosse montée vers le Mont St Odile où alternent parties techniques, grosses montées, jolis sentiers en faux plat montant, le tout sur une dizaine de km pour atteindre la route nationale au pied du château. Les purs et durs feront le parcours officiel TMV (non mais !...) par un difficile sentier, heureusement très sympa en partie finale. Les autres se rendront au Mont St-Odile par 1 km de route. Chacun son truc !  Coco et Vi sont là, à temps pour une petite glace, un Coca et une visite rapide des lieux. Mon ami Dom me demande: "combien de temps pour rejoindre l'hôtel ? ". En guise de boutade, je lui glisse: " ça dépend du nombre de fois ou tu vas crever ! " .  Prémonitoire.

Reste 10 km à priori pas trop difficiles, sauf que ici aussi, il manque des marquages et on jardine un peu ici et là (en fait il faut en permanence avoir le descriptif à l'esprit et le GPS en secours). Bref, le groupe est peu fatigué, c'est encore bien long. A ce moment notre Dom nous refait le coup de la panne ! Rebelote. Cette fois c'est Clément qui s'y colle pour la chambre ; toute neuve ! Mais percée par un outil pointu dans la sacoche. Non Dom, ce n'est pas une blague ! Au moins plus de cartouches CO2 on gagne au moins ce temps-là. Moins drôle, le dérailleur AR a pris un petit coup, à priori sans gravité, mais tout de même. Arrivée malgré tout à horaire largement raisonnable. Le temps d'un panach' en terrasse (Dom répare encore...), puis tranquillement la douche avant l'apéritif et un repas typiquement alsacien: un "bäckaofa", pas forcément purement diététique, mais absolument délicieux ! Suivi d'un munster et d'une excellente tarte aux abricots et pistaches. Ici nous logeons à l’hôtel Marchal assurément une bonne adresse, jolies chambres, personnel sympa et accueillant, le tout au calme.

Et il faisait encore très beau et chaud (no Goretex this time) et belle grosse journée: 56 km et 1460m positifs.

Voilà, demain c'est Dimanche, dernière étape ou 1/2 étape. Nous pourrions en effet terminer au Haut-Koenigsbourg de façon symbolique. Mais comme la météo annonce encore plus chaud qu'aujourd'hui, le groupe préfère arrêter à Chatenois vers midi et ainsi ne pas rentrer trop tard au bercail.

Lien Garmin Connect pour les détails:   https://connect.garmin.com/modern/activity/1764777295

9e9e597f-5aef-443e-a325-014aa08c9823jpg   a693f6db-904f-41ce-9af5-d1a4cb6ea230jpg


5 ème Jour: Le Hohwald - Chatenois

Stratégie du jour: Roland et René posent les voitures à Chatenois pendant que le reste du groupe se dirige vers le Château du Bernstein où nous devrions nous retrouver. René et Roland prendrons le circuit à l'envers. Dès le début ça grimpe fort sur 4 km, heureusement asphaltés. Ensuite on suit la crête par de jolis chemins; alternance de single tracks et traces plus larges, le tout plutôt descendant, très sympa. Ensuite remontée sur route assez longue vers le château. C'est là que le dérailleur de Dom, finalement plus atteint que prévu, rend l'âme. Le gros du groupe file vers le Bernstein alors qu'avec Clément nous volons à l'aide de l'ami Dom. Rien à faire, sauf enlever le dérailleur, raccourcir la chaine et espérer que ça tienne. Après une petite 1/2 heure c'est reparti doucement, le groupe (y compris René et Roland, arrivés quasiment en même temps que les autres - excellent timing) attend au château et a donc eu tout le loisir de le visiter. D'ici reste environ 10 km toujours en descente. C'est plutôt facile et ça tombe bien car il fait vraiment chaud. Au passage rapide visite, de loin du château de l'Ortenbourg et vue sur le Ramstein, que de jolis paysages. Vers 13h00 nous sommes aux voitures pour le dernier pic-nic à l'ombre, déjà ! La suite, que du classique: changement de tenues, chargement des bagages et VTT. Nous aurons une place de plus car Clément profite de son célibat momentané pour poursuivre à vélo, d'abord vers Rombach via le Haut-Koenisbourg, puis le vignoble, Westhalten et le Sundgau. Le tout, en 2 jours sous une chaleur écrasante et sans cartes, ce qui lui occasionnera quelques allers et retours... et une très longue étape.

Une dernière petite glace tous ensemble avant le retour à Steinsoultz, suffisamment tôt pour que chacun rentre à la maison à un horaire raisonnable avec ou sans piscine (elle a fait du bien vu la chaleur ambiante). Demain on bosse  (M.... !)


Lien Garmin Connect pour les détails:  https://connect.garmin.com/modern/activity/1764777318


Cartes et Profils:

prev next
play
  • Le Hohwald Chatenois
    Le Hohwald Chatenois TMV J5

Epilogue:

Au terme de cette nouvelle aventure, je crois pouvoir dire que grâce à une belle et pointue organisation, un parcours savamment étudié et découpé, bien aidé en cela par l'excellent site de la TMV et le concours espéré mais inattendu d'un météo exceptionnelle, elle fut une réussite en tous points. Un poil de case mécanique, pas de pépins physiques (sauf petits bobos normaux sur une aussi longue distance...) ni psychiques !  Chacun a pu trouver son plaisir dans une superbe ambiance et convivialité.

Au niveau des hébergements, nous avons eu de la chance ou plutôt la main heureuse après les nombreuses séances de consultation de Trip Advisor, souvent de bon conseil.

Merci et Bravo à tous pour ce challenge, car tout de même on parle ici de 5 jours de VTT, soit 275 km et 6'200 m de dénivelé positif !!!

Comme chacun sait, il reste la deuxième partie à terminer, celle des hautes Vosges de Chatenois à Thann. Sacré challenge sur 5 jours ! Vivement 2018

Merci au Guide Roland, toujours dévoué, toujours optimiste. Merci à Doudou qui m'a épaulé pour la préparation. Merci aux différents chauffeurs (Coco, Vi, René et Roland ou encore Amable ) pour votre flexibilité.

Ce fut pour moi un grand plaisir, j'espère qu'il en a été de même pour vous


Eric, Président Association Velorizon

Galerie de Doudou:

Galerie de Dan: